clinique du pied et chirurgi du pied - Docteur Bernard OUTTERS

GUIDE POSTOPERATOIRE




CONTACT

Dr Bernard OUTTERS
Chirurgie du pied

Prendre rendez-vous en ligne

bernardoutters@clinique-pied.com
01 47 12 67 74

en savoir +

PLAN D'ACCES

CLINIQUE DU PIED

17 Avenue
de Tourville
75007 Paris

localiser

Informations concernant les operations de l'avant pied.

Vous aurez très probablement une anesthésie loco-régionale (qui peut dans certains cas être complété par une anesthésie générale légère) qui durera plusieurs heures (pied insensible et parfois "mou", sans tonus), ce qui aura l'avantage de couvrir la période durant laquelle les douleurs sont au maximum. Dès que l'effet de l'anesthésie sera dissipé, vous prendrez le relais avec les antalgiques qui vous auront été prescrits.
Le chirurgien vous précisera, si nécessaire, quand et comment refaire le 1er pansement ainsi que les suivants. Ensuite, selon le cas, vous serez revu en Consultation au 14ème ou 21ème jour, pour un contrôle clinique.
Si le moindre problème survient entre temps, nous sommes à votre disposition.

APPUI : Comment marcher ?

Après l'opération, vous marcherez avec une "chaussure à appui talonnier" ; et dans certains cas (notamment en Chirurgie Ambulatoire), pour soulager le poids sur le pied, vous utiliserez en plus des "cannes anglaises" pendant 1 ou 2 jours (du côté opéré seulement si c'est avec une seule canne).
Pour cela, avant de poser le pied, vous bougerez bien votre cheville afin de toucher le talon au sol en premier. Entrainez-vous à cela d'abord en position assise. Ensuite posez votre pied dans la chaussure et chargez le progressivement sur le talon.
Quand vous marchez, évitez de dérouler le pas, en pliant plus rapidement le genou, et marchez une surface plane le plus souvent possible.
Prendre appui est important, même si c'est un peu douloureux au début, et ce afin d'activer la circulation sanguine et de prévenir l'œdème et la phlébite ( 3 à 4 minutes, 10 à 15 fois par jour ).
Avant que l'anesthésie ne soit levée, si vous n'avez pas la motricité, faites très attention, lors de l'appui, de ne pas vous tordre la cheville.

DOULEUR : Comment la soulager ?

Des calmants vous auront été prescrits à la Consultation ; utilisez les dès le début des douleurs. L'appui y contribue fortement à condition que vous le dosiez, et que vous évitiez le surmenage (temps de repos fréquents, jambes surélevées).
Surélevez les pieds de votre lit d'environ 10 à 15 cm, et évitez le poids des couvertures.
Appliquez dans la journée une poche de froid sur le pansement, et ce pendant 15 à 20 minutes, toutes les 2 heures.

TOILETTE : Comment faire ?

Evitez de mouiller le pansement car le risque infectieux est important.
Il est recommandé de nettoyer les parties visibles de votre pied.
Pour la douche le matin, mettez d'abord la chaussure, puis asseyez vous sur un tabouret, avec la jambe allongée en dehors du jet de douche et reposant sur une chaise ou un tabouret.
Les fils de suture sont résorbables (entre 3 et 5 semaines). A la 3ème semaine, si la cicatrice a un bon aspect, vous pouvez laver tout le pied au savon. Les bains ne sont autorisés que lorsque les fils puis les croûtes seront partis. Prenez un bain de pied de quelques minutes, matin et soir, en savonnant tout le pied, en tirant les orteils dans l'axe, et en massant la plante et le dessus du pied.

MOBILITE DES ORTEILS : AUTO REEDUCATION, A COMMENCER DES QUE POSSIBLE.

Après avoir massé les orteils et le pied avec de la pommade anti-frottement ( type huile d'amande douce)
- En position couchée, sur votre lit :
Bougez vos orteils (bouger les doigts de la main en même temps peut aider).
Puis, en mettant le pied opéré sur le genou opposé, appuyez avec la main opposée sous l'avant-pied pour remonter le pied, et avec l'autre main, descendez les orteils un à un au maximum ( cela peut être désagréable, mais il faut insister sans entrainer de douleurs importantes). Enfin les fléchir activement vers le dos du pied, avec la main opposée (en position assise sur le lit, pied opéré reposant sur l'extérieur, genou et hanche pliés).
- En position assise :
Appuyez l'avant pied sur une balle de tennis, la faire rouler et essayer de la saisir avec les orteils. Roulez le pied sur un cylindre en bois (rouleau à pâtisserie par exemple). Cela aide à la résorption de l'œdème.
Posez le pied à plat au sol ainsi que la pulpe des orteils ; passez l'index dans la 1ère commissure (entre le 2ème orteil et le gros orteil) pour bloquer celui-ci. Le gros orteil bien aligné et droit, faites alors des pressions au sol avec la pulpe des orteils afin de sentir les muscles du dedans du pied se contracter. (Ne pas lever le talon pour l'exercice). Cela renforce les muscles du pied et aligneurs du gros orteil.
Essayez de croiser les orteils avec les doigts de la main opposée (comme lorsque l'on croise les mains) ; cela est un peu douloureux au début, mais idéal pour retrouver la souplesse des orteils.
- En position debout :
Relevez les orteils vers le plafond. Marchez sur les talons sur quelques mètres.

CONSEILS D'ORDRE GENERAL

- Les choses à ne pas faire :
Mouiller le pansement pendant les 2 à 3 premières semaines.
Monter sur la pointe des pieds. Marcher longtemps. Marcher vite, courir, sauter.
Oublier de masser et de mobiliser le pied et les orteils, de refroidir la zone opérée.
Faire des stations assises ou debout prolongées car elles favorisent l'œdème et la stase veineuse.
- Conseils pour le chaussage :
Le pied opéré reste modérément enflé pendant longtemps, et l'œdème augmente dans la journée avec l'activité.
Prendre un traitement anti oedémateux si nécessaire.
Porter des chaussettes de contention le jour si vous avez les "jambes lourdes".
Le matin mettre une chaussure ajustée, et changer 1 à 2 fois au cours de la journée pour un chaussage plus confortable.
Dès la consolidation osseuse, un talon compensé (3 à 4 cm) peut être porté.
- Conduite automobile : dès la consolidation osseuse obtenue (la 3 ou 4ème semaine).